A quel âge commence une relation sexuelle ?

A quel âge commence une relation sexuelle ?

A quel âge commence une relation sexuelle ?
4 (80%) 42 vote[s]

Toute première fois, toute toute première fois… Voilà une trentaine d’années que l’âge de la première relation sexuelle ne bouge pas de façon significative. C’est autour de 17 ans que les filles et les garçons perdent leur virginité.

Dans l’immense majorité des cas, c’est donc à l’adolescence que les jeunes partent à la découverte du corps opposé et à la conquête des plaisirs charnels. Dans la plupart des cas, la première relation sexuelle n’est pas galvaudée et cette étape continue de marquer un passage important.

Dans quelles conditions cette première expérience se passe-t-elle ? Ce premier rapport est-il vécu de la même manière du côté masculin et du côté féminin ? Que dit la loi ?

L’âge légal de la première fois

Contrairement à ce que les légendes urbaines colportent, il n’existe pas de texte de loi définissant spécifiquement l’âge de la majorité sexuelle, encore moins à 15 ans et 3 mois.

Le seul cadre légal existant est l’interdiction d’une relation sexuelle entre un majeur et un mineur de moins de 15 ans ; et l’interdiction d’une relation sexuelle entre un majeur ayant autorité et un mineur, quel que soit son âge.
Si majorité sexuelle il y a, celle-ci est donc fixée à 15 ans.

Les conditions de la première fois

Les adolescents n’attendent pas la première relation sexuelle pour découvrir le corps de l’autre. Dans 53% des cas, la première relation sexuelle a eu lieu progressivement après différents stades d’intimité et de relations franchies.

Filles et garçons ont leur première relation sexuelle en majorité avec leur petit ami ou petite copine du moment pour presque 70% d’entre eux. Pour près de 80% des filles, elles disent être amoureuses au moment de franchir le cap, tandis que les garçons sont un peu moins de 60% à éprouver des sentiments amoureux.

Gilbert Tordjman, sexologue, explique que filles et garçons suivent des cheminements opposés : les filles partent du sentiment amoureux pour arriver au sexe, tandis que chez les garçons c’est le sexe qui fait naître le sentiment et l’attachement.

Néanmoins, chez les unes comme chez les autres, la première relation sexuelle est dans la majorité des cas un bon souvenir. Elles sont 20% à en conserver un souvenir magique, ils sont 28% à considérer leur première fois fabuleuse ! 35% des filles et des façons considèrent que l’expérience était plutôt réussie.

Dans 60% des cas, la première relation sexuelle se déroule au domicile de l’un ou de l’autre des partenaires. Les lieux de rendez-vous secrets, les relations sexuelles en pleine nature, dans une voiture, dans un lieu public sont désormais en bas du classement.

Fantasmée, attendue, redoutée… la première relation sexuelle est encore source de grandes inquiétudes et d’idées toutes faites.
Les filles sont ainsi dans leur grande majorité, à 72%, persuadées qu’elles auront mal ou qu’elles saigneront en raison de la rupture de l’hymen. Elles ne sont que 43% à déclarer avoir effectivement eu mal et seulement 36% a avoir saigné.

Si elle peut effectivement provoquer un léger saignement, la rupture de l’hymen n’est pas douloureuse. La douleur est due du stress ou à une mauvaise préparation et une lubrification insuffisante.

Connaissances en matière de MST et de contraception

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans… Plus inquiétant, les jeunes ont encore de grandes lacunes concernant leur connaissance en matière de contraception. Les lycéens sont ainsi 37% à ne pas systématiquement se protéger lors d’une relation sexuelle, et 20% d’entre eux déclarent ne pas savoir comment mettre correctement un préservatif. 34% des lycéennes ont déjà pris la pilule du lendemain une fois et 13% d’entre elles y ont eu recours deux fois.

Tous ces chiffres ne sont pas rassurants concernant les connaissances des plus jeunes sur les risques liés à la sexualité. Et si les relations sexuelles ne peuvent pas être abordées uniquement par le prisme de la peur et du risque, certaines associations et certains organismes appellent les pouvoirs publics à renforcer les formations de santé sexuelle auprès de ce public.

Première relation sexuelle tardive

Tout le monde ne perd pas sa virginité avant 18 ans ! Ils seront encore 10% à ne pas avoir perdu leur virginité avant d’entrer à l’université. Il existe par ailleurs les cas appelés de “virginité tardive”. Cette dénomination même est problématique puisqu’elle impose une sexualité normée.

Les personnes adultes n’ayant pas encore eu de relation sexuelle l’expliquent par de multiples raisons : attente du prince charmant, peur de franchir le cap accrue à mesure que le temps passe, abus sexuels subis dans l’enfance ou l’adolescence ou simplement… pas envie de faire l’amour !

Comment se remettre d’un râteau amoureux ?

Comment se remettre d’un râteau amoureux ?

Comment se remettre d’un râteau amoureux ?
4.4 (87.83%) 46 vote[s]

Pour trouver l’amour, il faut multiplier les sorties et les rencontres. Mais un râteau est toujours possible, c’est un risque inévitable. Voici 5 conseils pour s’en remettre le plus vite possible.

Conseil n°1 : soyez ferme

Après un râteau amoureux, il est possible qu’une partie de vous désire retenter sa chance avec cette personne. Mais si cette personne vous a rejeté(e), c’est que vous ne l’intéressez pas. Alors faites preuve de fermeté, et n’abordez plus cette personne sous l’angle de la séduction. Soyez exigeant avec vous-même : vous méritez que quelqu’un vous aime. Vous pouvez, bien sûr, rester en contact avec lui (ou elle), à titre amical ou pour faire le point sur son refus (voir plus bas), mais ne tentez rien de plus avec lui (ou elle).

Conseil n°2 : remettez-vous en question

Un râteau amoureux est toujours un échec, on ne peut pas le nier. Toutefois, c’est à vous de faire en sorte que vos échecs vous permettent d’avancer et d’évoluer. Pour cela, apprenez à vous remettre en question. Il ne s’agit pas de vous culpabiliser, mais de porter un regard objectif sur votre vie amoureuse : êtes-vous certain que cette personne vous correspondait vraiment ? N’êtes-vous pas allé trop vite ? Quels sont vos critères pour choisir vos partenaires, par exemple sur un site de rencontre ? Vous basez-vous uniquement sur la photo, ou lisez-vous attentivement tous les profils ? N’hésitez pas à questionner vos amis : ont-ils des conseils à vous donner pour vos futurs rencontres ? Vos amis, surtout ceux qui sont en couple depuis des années, ont peut-être d’excellents conseils à vous donner.

Conseil n°3 : faites le point

Un râteau amoureux s’accompagne souvent d’un sentiment d’incompréhension, voire d’injustice. Vous pensiez avoir mis toutes les chances de votre côté. Vous pensiez lui plaire. Vous trouvez qu’il (ou elle) n’a pas suffisamment pris le temps de vous connaître, qu’il (ou elle) a eu tort de vous rejeter. Vous êtes en colère contre lui (ou elle), mais aussi contre vous-même. Évitez ces pensées négatives qui peuvent virer à l’obsession, et ne sont pas constructives. Parfois, la meilleure solution pour dépasser ce sentiment d’incompréhension, c’est d’en parler à la personne concernée. À vous de voir si il (ou elle) est suffisamment mature pour comprendre votre demande et y répondre sans méchanceté. Si c’est le cas, n’hésitez pas à lui dire (ou lui écrire) que vous respectez son refus, mais que vous avez besoin d’en comprendre les raisons afin de tourner la page, de vous améliorer et de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Attention, pour que ce geste soit constructif, il faut vous préparer à une sévère remise en question. C’est une méthode radicale qui peut s’avérer très constructive.

Conseil n°4: prenez soin de vous

La partie de vous qui souffre le plus après un râteau amoureux, c’est votre ego. Votre fierté est blessée en plein cœur, vous êtes vexé et vous risquez de perdre confiance en vous. Ne laissez pas ce sentiment d’humiliation s’installer. Plus que jamais, soyez bienveillant avec vous-même. Cela passe par des actes concrets : allez chez le coiffeur pour changer de coiffure et prendre une belle photo de profil pour un site de rencontre, achetez-vous un nouveau sac ou une montre, faites du sport ! Il s’agit de vous faire plaisir en prenant soin de vous. N’hésitez pas à organiser des sorties avec vos amis, et quand vous faites du sport ou du shopping, proposez toujours à un ami de vous accompagner. Plus que jamais, soyez sociable et sachez vous entourer de gens qui vous aiment (votre famille, vos amis …).

Conseil n°5 : lancez-vous

Pour guérir d’un râteau amoureux, vous devez sortir de chez vous et faire des rencontres. Un seul mot d’ordre : l’ouverture d’esprit ! Bien souvent, l’amour se cache là où on l’attend le moins. Vous êtes obsédé(e) par les blond(e)s aux yeux bleus ? Envoyez un message privé à un(e) joli(e) brun(e) sur un site de rencontre ! Vous êtes étudiant(e) et vous ne sortez qu’avec des étudiant(e)s ? Engagez la conversation avec quelqu’un d’un peu plus âgé qui est dans la vie active et invitez-le (ou la) à boire un verre ! Sur un site de rencontre, la photo ne fait pas tout : laissez-vous surprendre et répondez à tous les messages qu’on vous envoie. Élargir vos horizons vous permettra de faire des rencontres enrichissantes, inattendues et parfois, magiques.

Orgasme : ce qu’il faut savoir sur le Point G et le Point P

Orgasme : ce qu’il faut savoir sur le Point G et le Point P

Orgasme : ce qu’il faut savoir sur le Point G et le Point P
4.1 (82.05%) 39 vote[s]

En matière de sexualité et de plaisir, la recherche du point G ressemble un peu à la quête du Saint Graal. Territoire de toutes les promesses et de tous les délices, il reste néanmoins méconnu et son existence parfois controversée. Sa localisation exacte chez les femmes est à tout le moins peu précise et sujet à de nombreux débats, même parmi les scientifiques entre eux !

Le point G masculin est moins connu du grand public que son homologue féminin. Pourtant, celui-ci est bel et bien réel. Les professionnels de santé sont tout à fait précis sur l’endroit où le point G de l’homme se trouve ainsi que sur ses effets lorsqu’il est stimulé !
Partez à la découverte du point G de l’homme – parfois aussi appelé point P – et du point G de la femme pour des plaisirs charnels encore plus intenses !

Le point G de la femme

Le femme dispose, en plus de son clitoris, d’un autre centre névralgique entièrement dédié au plaisir : le fameux point G. Le point G est nommé ainsi en référence au gynécologue Ernst Gräfenberg qui fit de nombreuses recherches sur l’orgasme féminin au début du XXème siècle.

Le point G de la femme est une zone très bien innervée : c’est la raison pour laquelle il procure de telles sensations.
Il se situe à 2 ou 3 centimètres l’entrée du vagin, sur la paroi antérieure et forme une petite boule qui peut gonfler s’il y a caresse ou stimulation de la zone. En effet, la vasodilatation du point G est provoquée par la stimulation de la zone : c’est elle qui mène à l’orgasme !

Pour trouver le point G de la femme, il suffit d’insérer un doigt dans le vagin puis de le replier vers le nombril. On peut alors le caresser délicatement ou plus intensément jusqu’à parvenir au point de jouissance. Peu de femmes le savent, mais le point G peut également être stimulé lors de la pénétration lorsque celle-ci repose ses jambes sur les épaules de son partenaire.

Face à cette promesse de plaisirs et d’orgasmes, certains médecins proposent d’amplifier la zone du point G pour en décupler les effets. Pour cela, ils injectent de l’acide hyaluronique au niveau du point sensible. La taille de la zone de caresses ainsi augmentée permet plus de stimulation et une excitation accrue.

Certains gynécologues ou sexologues pensent quant à eux que le point G est une légende et qu’il s’agit en réalité des terminaisons nerveuses du clitoris qui innervent toute la zone de l’appareil reproducteur féminin.

Quoiqu’il en soit et quelle que soit la réalité du point G féminin, c’est une zone très sensible qu’il convient de caresser et de stimuler pour faire grimper l’excitation. C’est la garantie de relations sexuelles satisfaisantes et épanouissantes pour tout le monde !

Le point G de l’homme

Ce qu’on appelle parfois point G de l’homme est en réalité le point P. Il désigne ainsi la prostate qui est le lieu du plaisir masculin par excellence. La prostate est une glande de l’appareil reproducteur masculin qui contient les canaux nécessaires à l’éjaculation ainsi que les glandes qui sécrètent le sperme. Elle fait la taille d’une prune chez les jeunes hommes.

Le point P est un sujet parfois tabou chez l’homme hétérosexuel qui craint qu’il ne faille introduire un doigt ou un objet dans son anus pour parvenir à la stimulation de sa prostate. Or, ce n’est pas nécessairement le cas ! Il existe différentes façons de stimuler le point G de l’homme.

La première, la plus connue et la plus efficace, est effectivement de passer par la voie anale. Après avoir détendu et lubrifié la zone, il est possible d’introduire un doigt dans l’anus de l’homme. Située à sept centimètres environ de l’entrée de l’anus, la prostate – qui forme une petite boule – peut alors être caressée pour parvenir à une excitation maximale et procurer des plaisirs incomparables.

La seconde manière de parvenir à la stimulation de la prostate sont les caresses externes. Un massage du périnée – entre les testicules et l’anus – sera fort apprécié sans nécessité de recourir à la pénétration anale. Les caresses et les massages doux de cette zone permettront à l’homme de ressentir un grand plaisir et une grande excitation. L’intensité de ces caresses peut être accentuée si l’homme en ressent l’envie pour atteindre le plus haut degré de plaisir sexuel.

La stimulation du point G de l’homme, ou point P, lui permet d’atteindre l’orgasme sans éjaculation. Une nouvelle zone de plaisir à explorer !

Messieurs : les aliments qui vont booster vos érections !

Messieurs : les aliments qui vont booster vos érections !

Messieurs : les aliments qui vont booster vos érections !
4 (80.57%) 35 vote[s]

Qui n’a jamais connu de petit coup de fatigue au moment décisif ? Les dysfonctionnements érectiles, plus simplement appelés « la panne », sont très répandus. Des solutions existent pour y remédier.

De plus en plus d’hommes hésitent à recourir à des médicaments ou autres solutions chimiques, qui provoquent parfois des effets secondaires dangereux ou simplement désagréables. En effet, la petite pilule bleue ou les piqûres douloureuses ne sont pas les seules façons de redonner de la vigueur à vos érections: changer d’alimentation peut être une recette tout aussi efficace.

Une alimentation plus saine pour une érection plus forte

Avant même de s’intéresser aux aliments recommandés pour retrouver ou améliorer l’érection, il faut savoir quels aliments sont déconseillés. C’est simple: tout ce qui est trop gras, trop sucré, trop salé, tout ce qui dégrade vos artères et ralentit votre circulation sanguine nuit à votre vigueur sexuelle. Une pompe cardiaque en bonne santé est la meilleure garantie d’une vigueur prolongée ! De même l’alcool, s’il est un désinhibant puissant qui peut aider à séduire en étant plus détendu ou euphorique, n’est pas favorable à l’érection dont vous pourrez avoir besoin en cas de succès. Une alimentation saine peut donc non seulement contribuer à votre bonne santé générale mais aussi à vos performances avec vos partenaires. Trois grandes catégories d’aliments sont à privilégier.

Les aliments qui permettent de faire augmenter l’oxyde nitrique

L’oxyde nitrique, qui contribue à la dilatation des vaisseaux et à la circulation, est essentiel à l’érection. C’est ce qu’il faut rechercher dans la consommation de certains aliments. Les fruits rouges ont démontré leur efficacité à faire baisser le nombre de dysfonctionnements érectiles. L’ail, le poivre, le cacao cru, le céleri, la betterave contiennent tous d’excellents précurseurs de l’oxyde nitrique et sont donc fortement recommandés. Étonnamment, le plus recommandé est la pastèque, très riche en L-Citrulline, un précurseur de la L-Arginine qui augmente l’oxyde nitrique, donc la circulation sanguine. En effet, plusieurs études ont récemment démontré la redoutable efficacité du fruit le plus délicieux de l’été, comparable à celle des stimulants pharmaceutiques.

Les aphrodisiaques, pour que la chaleur monte

Certains aliments sont tout simplement des tigres dans votre moteur. Beaucoup sont des aliments exotiques au noms évocateurs: ginseng, gingembre…Certains sont des aliments du quotidien dont on ne soupçonne pas le pouvoir. Par exemple, de fortes doses de vanille jouent un rôle non seulement aphrodisiaque mais probablement aussi sur la circulation sanguine et la virilité. C’est bien sûr le cas aussi de tout ce qui fait monter la chaleur : les piments et épices en particulier sont recommandés à dose raisonnable. Même le pain d’épices peut avoir un effet bénéfique sur votre forme. Certains remèdes sont anciens, mais gardent leur côté surprenant. On pense notamment à la cantharidine, sécrétée par une mouche désormais bien connue. Cette substance, qui était la recette fétiche du Marquis de Sade, est aussi présente dans…les cuisses de grenouilles. En irritant les canaux du pénis, elle provoque son durcissement.

Cette substance, qui était la recette fétiche du Marquis de Sade, est aussi présente dans…les cuisses de grenouilles.

Les aliments utiles pour booster votre testostérone

La hausse de votre testostérone, l’hormone de la virilité, est aussi un enjeu si vous souhaitez retrouver ou renforcer vos érections. Certains aliments sont particulièrement réputés pour leurs effets sur la production de testostérone. C’est le cas de l’avoine et de nombreuses graines. Les choux limitent ou réduisent la production œstrogènes. Les huîtres, quant à elles, sont riches en zinc, très utile pour booster l’hormone mâle. La truffe est aussi connue pour son influence sur la production de testostérone. Dès lors, pourquoi ne pas imaginer un repas romantique…qui joindra l’utile à l’agréable !

Conclusion

Les aliments susceptibles de booster votre érection sont nombreux et leur efficacité est démontrée par les études scientifiques autant que par la pratique de millions d’hommes. Qu’il s’agisse d’augmenter votre testostérone ou l’oxyde nitrique, ou plus simplement de vous offrir un aphrodisiaque, vous trouverez toujours l’aliment le plus adapté à vos besoins et vos envies. Le maître-mot reste de savourer ces moments dédiés aux bonheurs intimes, qu’ils soient . En préférant la diète méditerranéenne à la junk food, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réveiller ou renforcer votre érection. Pour votre plus grand plaisir ainsi que celui de votre partenaire. Bon appétit, bien sûr !

Sortir avec une femme plus âgée / cougar : mode d’emploi

Sortir avec une femme plus âgée / cougar : mode d’emploi

Sortir avec une femme plus âgée / cougar : mode d’emploi
4.3 (85%) 44 vote[s]

Sortir avec une femme mature sexy est un fantasme inaccessible pour certains, une réalité pour d’autres. De plus en plus de femmes matures sont célibataires et ouvertes à une relation avec des hommes plus jeunes, pour une nuit ou pour la vie, en couple ou en toute liberté.

Couguars expérimentées ou simples curieuses, elles assument leurs envies et s’ouvrent à de nouvelles expériences. Mais la différence d’âge peut parfois faire peur … Suivez nos conseils !

Restez vous-même

Que ce soit dans la phase de séduction ou durant la relation, soyez naturels. Ne mentez pas sur votre passé, vos réussites professionnelles ou vos exploits amoureux ! Il n’est pas toujours facile d’assumer qui l’on est. Mais plus une femme a de l’expérience, plus elle sentira que vous cherchez à l’impressionner en jouant un rôle. Vous risquez alors de lui rappeler des histoires douloureuses de son passé, avec des mensonges et des tromperies. Le plus beau compliment que vous pouvez faire à une femme mature, c’est lui montrer vos qualités, mais également vos failles. Alors dévoilez-vous ! Elle appréciera.

Assumez vos désirs

Le secret pour plaire à une femme plus âgée, c’est de savoir ce que vous voulez et de l’assumer. Vous cherchez une relation d’un soir avec une couguar, pour assouvir un fantasme ? Dites-le à la femme qui vous plaît, autour d’un verre. Formulez votre demande calmement, sans vulgarité, en lui disant par exemple que vous ne recherchez pas une relation sérieuse actuellement, mais que vous la trouvez très sexy, et que vous aimeriez lui donner du plaisir. Si elle recherche la même chose que vous, elle acceptera de vivre cette expérience avec vous. Si elle refuse, ne vous énervez pas. Dites-lui calmement que vous comprenez, que vous êtes tout de même content d’avoir fait sa connaissance, et que vous lui souhaitez de trouver ce qu’elle recherche. Dans tous les cas, comportez-vous en adulte et assumez vos envies de liberté sexuelle tout en restant courtois !

Assumez vos sentiments

Vous cherchez l’amour ? N’ayez pas peur de passer pour un sentimental. Pour la grande majorité des femmes, un homme viril, c’est un homme qui sait ce qu’il veut et qui assume ses émotions. Autrement dit, un homme peut être viril en pleurant devant une comédie romantique ou en demandant à une femme de l’épouser. À l’inverse, un homme paraît faible s’il a peur de ce qu’on pense de lui, et s’il n’assume pas ses besoins amoureux. Alors n’ayez pas peur de dire clairement à une femme mature que vous cherchez à vous engager sérieusement. Restez positif : ne lui dites pas que la solitude vous pèse. Dites-lui plutôt que vous aimez être en couple, et partager le quotidien et vous projeter avec quelqu’un.

Ne lui parlez pas constamment de son âge

Même si la femme qui vous plaît semble bien dans sa peau, très sexy et paraît assumer son âge, ne prenez pas de risques, et ne lui parlez pas de son âge en permanence. Évitez en particulier de lui parler de votre différence d’âge durant la phase d’approche. N’évoquez pas tout de suite vos fantasmes avec les couguars ! Une femme mature a besoin d’être abordée comme un être humain, et non comme un phénomène de foire. En sortant avec quelqu’un de plus jeune, cette femme est peut-être à la recherche d’une nouvelle jeunesse. Si vous évoquez sans cesse son âge, vous allez creuser le fossé entre vous, et souligner vos différences. Concentrez-vous plutôt sur ce qui vous rapproche, sur vos points communs.

Prenez les choses en main

Le piège le plus fréquent lorsque l’on sort avec une femme plus âgée, c’est de lui confier les rênes et de compter sur elle pour tout : pour entamer la conversation, pour organiser les sorties, pour prévoir une escapade à l’improviste … En résumé, certains confient à leur partenaire mature le rôle de mère ! Mais attention, une femme qui a de l’expérience n’a pas forcément envie de s’occuper de vous. Comme tout le monde, une femme mature aime qu’on s’occupe d’elle de temps en temps. Alors, dès la phase de séduction, soyez force de proposition. Prenez les devant et proposez-lui concrètement, sans la harceler bien sûr, d’aller boire un verre dans votre bar préféré. Elle appréciera que vous sachiez ce que vous voulez.

Le piège le plus fréquent lorsque l’on sort avec une femme plus âgée, c’est de lui confier les rênes et de compter sur elle pour tout : pour entamer la conversation, pour organiser les sorties, pour prévoir une escapade à l’improviste …

Pin It on Pinterest